Paroles d’élèves

Pour Gabin, la vidéo visionnée avant la dictée était "touchante, elle explique bien ce qu'est la maladie et à quoi sert l'association"

« La dictée d’ELA, c’est bien ! C’est notre manière à nous de participer à l’action de l’Association , ça montre qu’on est là pour eux ! » Clémence

« Les enfants malades souffrent toute leur vie. Alors nous, on peut bien souffrir le temps d’une dictée  en leur honneur .» Emma

"Les enfants se battent contre cette maladie pour survivre, nous, on survit à une dictée pour eux" Kévin

Oui mais les élèves lecteurs ont souffert, merci à eux d'avoir prêté leur voix et partagé le texte.Margaux, malgré son bras au platre a ainsi pu participer à la dictée en qualité de lectrice. Valentin s'est aussi essayé à l'exercice, pour la bonne cause et il confesse :"Quand je me suis retrouvé face à tant demonde, j'ai eu beaucoup de stress. Mais après, ça a été!"

Le message véhiculé par le texte  d’Alice Zéniter « Leucodystrophie » est clair pour Ana, Lorine, Océane et Aurélie : « Si l’enfant a réussi à écrire correctement le nom de sa maladie en combattant  avec succès contre les « y », il a l’espoir de vaincre celle-ci ! »

Pour Anne-Laure, Mathilde, Zoé et Claire ...Le texte ? trop simple...Le nom de la maladie ? trop compliqué, comme la maladie ! La dictée d’ELA ? utile, divertissante et intéressante !

Quant à Nicolas , il pense qu'on pourrait rencontrer un "gars atteint de la maladie" et lui faire partager notre quotidien.Les autres élèves de CAP Matelot partagent cette idée, peut être à l'occasion d'une suite à la dictée.

Quant à "mets tes baskets et bats la maladie", beaucoup de pistes sont étudiées.